Marvel : l’histoire de Blade


Eric Brooks, plus connu sous le pseudonyme de Blade, est un personnage très rare dans le monde des comics depuis sa première apparition dans Tomb of Dracula en 1973 par le duo Marv Wolfman et Gene Colan.

Premières apparitions dans les comics

Les deux seules fois où j’ai pu lire ses aventures traduites en français c’était dans un one-shot publié par Semic servant de préquelle au film de 1998 et dans deux épisodes de Spider-man (Peter Parker:Spider-man #7 et #8) où il combattait Morbius le vampire vivant au côté de l’araignée en 1999 publiés par Marvel France. Puis plus rien d’autre, du moins rien d’autre n’a été publié en France car aux États-Unis c’est autre chose. Malgré les succès au box-office de la trilogie où Blade est interprété par Wesley Snipes, le Daywalker – comme il est surnommé par les vampires – n’a eu droit qu’à quelques mini-séries ou autres apparitions ici et là dans d’autre séries Marvel (Black Panther, Spider-man, X-men ou plus récemment M:I-13).

Adaptation au cinéma

Avant d’être adapté au cinéma, Blade avait déjà eu sa première série de comics de 10 numéros sortie en 1994 et 1995 intitulée Blade: The Vampire Hunterqui est un spin-off de Nightstalkers. Après le premier film en 1998, Marvel a relancé Blade dans deux mini-séries: Strange Tales from Marvel: Blade(trois épisodes) et Blade: Chaos (six épisodes). En 2002 le second film de Blade sort au cinéma réalisé par un Guillermo Del Toro qui a tout compris à ce qu’il fallait faire pour avoir vrai bon “Comic-Book Movie”! Suite au succès de ce second film Marvel Comics relance Blade dans la collection Marvel Maxdestinée à un public adulte mais seulement le temps de six numéros.

Blade film

En 2004 le troisième et dernier volet cinématographique intitulé Blade Trinity sort sur grand écran. Dans ce film Blade s’associe à une bande de jeunes tueurs de vampire afin de stopper Dracula. Hasard du calendrier (hum, bien sur), Marvel Comics sort une mini-série de quatre épisodes intitulé Tomb of Dracula où Blade rejoint un groupe de chasseurs de vampires qui veulent…stopper Dracula.

Blade et le Marvel Universe

Mais pourquoi Marvel n’a pas profité des succès des films pour installer Blade correctement dans le Marvel Universe? Le public veut-il voir Blade uniquement avec les traits d’un Wesley Snipes avec des crocs, une épée et un long trench-coat noir?

Aujourd’hui intéressons-nous à la quatrième tentative en date de voir Blade avec sa propre série. Le charme a-t-il agit? Ce comic a débuté en 2006 et a duré 12 numéros, soit le plus long run pour un titre de Blade. L’arc est aujourd’hui disponible en intégralité en deux TPB: Blade volume 1: Undead AgainetBlade volume 2: Sins of the Father.

Pour scénariser ce long run, Marvel est allez embaucher Marc Guggenheim (qui a déjà travaillé sur Wolverine, The Punisher et même pour la télé avec la série les Experts: Miami). Sans doute que Marvel voulait donner un nouvel élan au chasseur de vampire en prenant un scénariste qui a fait ses preuves dans une série télé à succès, et il n’y va pas de main morte le Monsieur Guggenheim. Dans le premier épisode, Blade va affronter un Spider-man vampirisé par Dracula.

[Attention début des Spoilers] En effet, Peter Parker a été mordu par le plus célèbre des vampires alors qu’il donnait un cours à de jeunes élèves. Blade n’aura pas de mal à maîtriser à la fois Spider-man et Dracula. Deux unités du SHIELD spécialisées dans les affaires paranormales sont appelées pour récupérer les corps de Spider-man et de Dracula. Blade explique au premier convoi que Spider-man ne restera pas en état de vampire car son sang radioactif rejettera les enzymes responsables de sa transformations.

Il remarque par contre que les agents de la seconde unité, celle qui va ramener Dracula en heliporteur, sont en fait des vampires car leur reflet n’est pas visible. Blade va s’introduire dans l’heliporteur et le faire exploser en plein ciel après avoir vu que les vampires tentaient de réanimer Dracula. Tous les vampires périssent dans l’explosion mais quelque chose nous dit que Dracula croisera à nouveau la route du Daywalker! On apprend en fin d’épisode que c’est Lucas Cross, un richissime noble qui se dit le père de Blade, qui est derrière le retour de Dracula. Pourquoi cherchait-il a s’approprier le corps de Dracula?

[Encore des petits Spoilers] Au fil des épisodes suivants nous verrons Blade croiser la route de Dr Fatalis (Dr Doom) en Latvérie. Ce dernier proposera à Blade un élixir magique qui pourrait lui retirer sa soif du sang humain à la condition qu’il effectue pour lui un voyage dans le temps.

[Toujours du Spoiler] Blade affrontera le jour de Noël un démon qui a la possibilité d’emprunter le premier corps qui passe à sa porté (très fun le moment où le démon s’approprie le corps d’un pauvre vieux habillé en Père Noël). Maria Hill, qui dirige le SHIELD en l’absence de Nick Fury, proposera à Blade un accord. Si le daywalker lui ramène Wolverine (le mutant refuse le recensement des super-héros durant l’event Civil War) il aura accès aux ressources du SHIELD (armes, dossiers secrets,) qui pourront lui être utile pour sa chasse aux vampires. [Fin des Spoilers]

Chaque épisode est ponctué de flashbacks qui se révèlent intéressants et qui nous permettent d’explorer le passé assez riche de Blade jusqu’ici inexploité. Nous y verrons sa naissance à la fin du XIX siècle dans un bordel de Londres alors que sa mère est attaquée par le vilain Deacon Frost durant l’accouchement, son entrainement pour devenir un chasseur de vampire, sa première rencontre avec Logan avant qu’il ne devienne Wolverine, etc.

Mon avis sur le comics

Franchement, la majeur partie de ces épisodes est très plaisante à lire mais pour moi le souci reste le dessinateur. Je ne suis pas convaincu que le choix de Howard Chaykin soit judicieux. Surtout que le contraste est énorme entre les sublimes covers signées Marko Djurdjévic et les planches de Chaykin. Attention, je ne dis pas qu’il est mauvais. J’ai apprécié ses dessins sur des titres plus confidentiels comme Black Kiss mais je trouve que son style ne correspond pas à Blade.

Ce n’est qu’un avis personnel et après tout ce run à duré douze numéros donc il a plu à pas mal de gens. Je pense seulement qu’un dessinateur avec un style plus “mainstream” et plus moderne dans la veine de ce qui faisait dans les années 2000 aurait été préférable, surtout en ce qui concerne les scènes d’action que je trouve molles et avec très peu d’intensité. C’est dommage quand je pense à ce qu’aurait pu donner sous les crayons d’un autre artiste les rencontres entre Blade et Wolverine, Blade contre les vampires dans l’héliporter du SHIELD. Car on parle de Blade quoi, les mecs! Il faut que ce soit vif, intense. Vous imaginez si le film Blade 2 avait été réalisé par le metteur en scène de Joséphine ange gardien? Bon j’y vais un peu fort mais c’est l’image qui m’est venue en premier.

Mais ne vous arrêtez pas sur cette unique critique que j’ai pu formuler. Undead Again et Sins of the Father vous feront passer un agréable moment de lecture quand vous les aurez entre les mains si vous décidez de vous les procurer. Une question me taraude néanmoins: Marvel Comics compte laisser Blade dans le placard encore longtemps? En ce qui concerne le cinéma, il paraîtrait que Blade ferait son retour bientôt sur grand écran…. En attendant lisez des comics!!!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *