Godzilla vs Kong : notre avis détaillé sur le film


Malheureusement, il est presque impossible de faire une critique correcte de ce film sans le gâcher également. Maintenant, tout le monde est prévenu et doit lire à ses propres risques à partir de maintenant. Godzilla vs Kong vaut la peine d’être vu. Certaines choses ont été bien faites pour étendre un peu le monde des monstres et donner aux fans le choc des titans qu’ils voulaient voir. Le film a des défauts certains, mais ils ont peu à voir avec le combat.

Godzilla vs Kong : l’histoire

L’histoire de la lutte entre Godzilla et Kong est un peu plus complexe qu’on ne pourrait le croire au premier abord. Alors qu’il était déjà expliqué dans Godzilla II : Rois des Monstres qu’il y a toujours un combat entre les Titans, le déclencheur ici semble être autre. Après les événements entourant le couronnement du Roi des Monstres, l’organisation du Monarque s’est considérablement développée.

Ils ont érigé une « cage » pour Kong sur Skull Island et le gardent sous observation dans un dôme. Mais pas seulement sous observation, sous clé. Les humains semblent réaliser que ces batailles entre les Titans peuvent se reproduire à tout moment. Et pour se couvrir, ils protègent ici les deux rois connus l’un de l’autre.

C’est également là qu’intervient une intrigue secondaire cruciale. Il y a bien sûr des gens qui considèrent ces monstres comme une menace et qui élaborent un plan pour « riposter », mais nous y reviendrons plus tard.

Voir la bande d’annonce de Godzilla VS Kong.

Godzilla vs Kong : Un combat en 3 rounds

Au total, il y a 3 énormes combats dans le film. Exactement ce que vous attendez en tant que fan, dans un film appelé Godzilla vs Kong. Ça cogne, avec des quantités incroyables de destruction collective tout autour et des monstres gigantesques qui « se frappent la gueule ». On regarde ce genre de film avec exactement cette intention. Vous voulez vous divertir superficiellement et profiter de la bataille épique.

Il est d’autant plus agréable que le combat Godzilla vs Kong se déroule sur plusieurs rounds. D’abord en haute mer. Vous connaissez ces scènes grâce aux bandes-annonces. Plus tard, le combat se poursuit sur un terrain à Hong Kong, qui est bien sûr rasé. Aussi compréhensible que soit la bataille dans la ville d’un point de vue cinématographique, j’aurais peut-être préféré assister à une bataille dans la nature. Ou même dans la Terre creuse.

Le troisième round est activé par l’intrigue secondaire et a été plus froid que prévu.

Mechagodzilla, la Terre creuse et le Side-Plott

Dans l’une des bandes-annonces, l’apparition de Mechagodzilla était déjà annoncée dans une très courte séquence. Ce n’est donc pas le gros spoiler, mais il fallait s’y attendre. Le peuple veut se défendre contre les monstres et construit ce mastodonte de métal. Le robot est contrôlé par un lien neuronal comme dans Pacific Rim. Cependant, ce Link et la gigantesque machine sont pilotés par un crâne résiduel.

Pas n’importe quel crâne, mais l’une des trois têtes du roi Ghidora de Godzilla : le roi des monstres. Ce titan était capable d’unir les autres monstres sous lui, grâce à ses ondes alpha. Ces ondes alpha, cependant, étaient comme un leurre et une déclaration de guerre contre Godzilla. Un fait qui provoque également des troubles et des destructions dans ce film. Cependant, l’énergie du crâne ne semble pas être suffisante pour amener Mechagodzilla à sa pleine puissance.

Ainsi s’ensuit le voyage « logique » dans la Terre creuse. L’espace creux entre la surface de notre terre et le véritable noyau de la terre. Un monde intermédiaire rempli de monstres comme Godzilla et Cie pour y cultiver l’essence primordiale des monstres. Et « bien sûr », un milliardaire a développé la technologie nécessaire pour y aller. Un peu trop facile à écrire de mon point de vue.

Perte de concentration et récit trop hâtif

King Kong

Bien sûr, l’expérience Mechagodzilla tourne mal et le fantôme du roi Ghodira prend le contrôle de la machine. C’était à prévoir après la révélation de la tête. Cela donne lieu à un troisième round impressionnant dans le combat Godzilla vs Kong, les deux monstres affrontant ensuite Mechagozilla. Kong doit d’abord être réanimé après que Godzilla lui ait infligé une sévère correction au deuxième round.

Et c’est là que le film perd le fil pour ce qui semble être la centième fois. Bien trop souvent, l’intrigue des humains est si forte au premier plan que le duel Godzilla vs Kong devient un sujet mineur. Le combat contre Mechagodzilla est également un peu négligé. Ils équilibrent assez bien les combats de monstres et les autres intrigues. Cependant, les monstres ne semblent pas avoir autant d’importance que les humains.

Et pour concilier toutes ces intrigues, on utilise une narration très hâtive. Il y a simplement trop de « commodités » utilisées dans le processus. La technologie apparaît de nulle part. Les « vaisseaux spatiaux » peuvent être utilisés comme défibrillateurs  » ; le piratage informatique fonctionne en mouillant l’ordinateur et autres détails de ce genre.

Il y a aussi beaucoup trop d’erreurs de stupidité à mon goût. Le meilleur exemple est celui des citoyens de Hong Kong qui continuent à regarder le combat Godzilla vs Kong depuis un gratte-ciel situé à 100 mètres de distance au lieu d’évacuer. Non, ne vous inquiétez pas, ils détruisent juste tous les autres bâtiments.

Conclusion de Godzilla vs Kong

Si vous cherchez un divertissement superficiel et plein d’action, des monstres qui se tapent dessus, vous obtiendrez un film assez passable servi par Godzilla vs Kong. Cependant, il ne faut pas commettre l’erreur de trop penser ici. Car ce ne sont pas les trous de logique et les gadgets magiques qui manquent ici. En ce qui concerne les acteurs, je ne peux pas trouver de défaut au film. Au contraire. Les humains ont en fait très bien joué leur rôle dans ce film. J’aurais juste préféré en voir plus sur les monstres ou le monde des monstres de la Terre creuse. Un combat là-bas aurait pu avoir beaucoup plus de substance. Avec de nouveaux dangers inconnus et autres, le Monsterverse aurait pu se développer encore plus. Mais le film tel qu’il est est correct et certainement divertissant pour les fans. Surtout quand Kong Godzilla est si juste sur les coups de gueule.