L’addiction aux jeux vidéo

Longtemps considéré avec mépris ou avec méfiance par les non-joueurs, le jeu vidéo est aujourd’hui omniprésent. Des consoles aux smartphones, des chambres d’enfants aux maisons de retraite, Le jeu vidéo est devenu le loisir principal de la majorité des jeunes et des moins jeunes. La moyenne d’âge des joueurs a dépassé 30 ans.

Objet de grandes foires commerciales à Tokyo, Los Angeles ou Paris, le jeu vidéo a donné naissance à tout un folklore : les Cosplay, des défilés en costumes à l’effigie de ses héros.
Il y a aussi les « LAN parties » où des milliers de joueurs se retrouvent pour des marathons de plusieurs jours et plusieurs nuits.

Êtes-vous accro aux jeux vidéo? Êtes-vous un otaku ? On appelle un « otaku », un de ces jeunes qui vivent enfermés chez eux et nourrissent une passion exclusive pour les jeux vidéo.

Les signes d’addiction

Les premiers signes d’addiction, c’est quand ce loisir devient votre loisir exclusif. Il va se développer, au détriment des autres formes de loisirs. Les premiers à s’inquiéter sont la famille et les amis. Quand ils s’aperçoivent que vous ne sortez plus comme avant.

Qui peut être concerné ?

C’est un phénomène quantitativement marginal, mais qui, cliniquement, est repéré.
Les personnes les plus concernées sont des jeunes, souvent au moment d’entrer dans la vie adulte, de choisir une profession, une filière universitaire. C’est l’année du bac, les premières années de fac.
Au moment où il s’agit d’entrer dans l’âge adulte.

Le plus célèbre Otaku

Mitsugu Kikai est le plus célèbre « otaku ». Il figure dans le « Livre Guinness des records » comme le plus grand fan de Mario au monde. Mario est toute sa vie. Il y joue tous les jours et lui consacre l’essentiel de sa vie en entassant les jeux, les effigies, et tous les produits dérivés de Mario. Il partage sa passion pour son idole, expliquant dans la presse spécialisée comment jouer et gagner aux multiples jeux de Mario.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’addiction aux jeux vidéo ne concerne qu’un petit pourcentage de joueurs qui jouent à un type de jeu, quelques centaines de personnes seulement.

La société qui considère que le jeu vidéo est un média pour adolescents, basé sur la violence, qui abrutit les jeunes, se trompe. Le jeu vidéo est beaucoup plus que ça, c’est un média en devenir, la culture de demain qui est en train de se créer avec sa forme d’expression, sa diversité et sa richesse culturelle.

En 20 ans, les jeux vidéo sont passés d’une activité marginale pour geeks, en un phénomène global, quelque chose que le monde entier connaît et apprécie.

Partagez cet article :
Share on Google+0Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Tumblr0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *